U.S. LAMBON : site officiel du club de foot de PRAILLES - footeo

kanaki

salut,

 

bientôt plus d'un mois que nous avons quitté la France pour la Nouvelle Calédonie. Après avoir passé quinze jours sur Nouméa, nous sommes partis pour Luecilla (voir photos 08,09,10), à Lifou (voir photos 00 à 07) ; le fief de la famille Molé, notre tribu. Nous sommes arrivés juste pour la fête de l'igname (voir photo 11), qui correspond au nouvel an kanak. C'est la présentation de la nouvelle igname à la chefferie par les clans de la tribu.

Bienvenu dans le monde mélanésien. Ici, le climat est chaud, la nature est riche et abondante, et nous vivons selon des codes coutumiers…. Et là, ça devient compliqué, très, très compliqué et beaucoup trop long à expliquer. En simplifiant, on peut dire que chacun à sa place. Et malgré que la notion du patriarche prévalu, les femmes (voir photo 12) ont un rôle prépondérant. Elles jouent au bingo et tressent les feuilles de cocotiers (voir photos 13,14)…. Mais, plus sérieusement, ce sont elles qui font en sorte que tout fonctionne comme une horloge suisse réglée à l'heure kanake ; alors que les hommes ne pensent qu'à se bourrer la gueule et dire des conneries….Je raccourci un peu vite, sociologico-éthnologiquement parlant.

 

A part ça, tout va bien. Nous avons retrouvé notre couleur estivale et une nouvelle jeunesse. Remise à zéro des compteurs. Nous profitons de la mer turquoise chauffée à 25°c, mangeons ses poissons  (voir photo 21) mais aussi des chauves-souris (voir photo 22) ainsi que les légumes et fruits locaux, vivons comme des hippies sans eau chaude (de toute façon il fait trop chaud), dormons dans une case (voir photo 27), écoutons que du kanéka et du reggae-bit (au secours!!!) et surtout, nous rencontrons une famille toujours de plus en plus nombreuse (soit une île entière)….Mais ne croyez pas que nous glandons. Bien au contraire, à Luecilla, il y a toujours un travail à faire, un champ à entretenir, un toit arraché par le dernier cyclone à reconstruire ou encore une case à rempailler. D'ailleurs c'est ce qui m'est arrivé. Et là, on ne comprend pas comment ça s'organise mas cela se fait. La case est nue et la paille attends (voir photo 15), tous les jeunes garçons arrivent et se mettent au travail (voir photos 16 et 17) et puis c'est la pause repas (voir photo 18). Tandis que les garçons tuent un cochon, les femmes s'occupent des fourneaux (voir photos 19, 20). Une petite pause et c'est repartie (voir photo 23). Jusqu'à arrivé à la tête (le haut) (voir photo 24). Voilà, cela nous aura pris 2 jours pour tout rempailler et finir (voir photo 25), et allumer un feu à l'intérieur pour la rendre étanche, chaude et sans insectes (voir photo 26)….

 

Enfin ce fut un grand plaisir de rester à Luecilla, ma tribu….Maintenant nous rentrons sur Nouméa et retrouvons nos bonnes vieilles habitudes occidentales, tout ça pour gagner de la money. Ça laisse Mariana dubitative (voir photo 28), qui préfèrerait rester à Lifou. Voilà pour les quelques news… Nous ne sommes pas encore bien installés mais donner nous un peu de temps et on vous attend au bout du quai (voir photo 29).

 

on vous embrasse,

 

ciao,

nico

Commentaires